fbpx
sejour lac du bourget
Culture Histoire

L’histoire éphémère du téléphérique du Mont Revard

Carte postale lac du bourget Mont Revard Aix les Bains

Plongeons dans l’histoire fascinante du téléphérique du Mont Revard, une réalisation audacieuse qui a marqué son époque et demeure un témoignage précieux du génie technique des années 1930. Le téléphérique du Mont Revard est bien plus qu’une simple infrastructure de transport, c’est une période marquante pour la ville d’Aix-les-Bains.

Il a joué un rôle crucial dans l’accès au sommet du Mont Revard, offrant des vues spectaculaires sur le lac du Bourget et le majestueux mont Blanc. Nous vous invitons à découvrir les origines, les innovations et les raisons de sa fermeture, tout en répondant aux questions fréquentes liées à cette histoire unique.

1- Les origines du téléphérique

télépherique du Mont Revard

Le téléphérique du Mont Revard est né de la nécessité de moderniser l’accès au sommet du Mont Revard, un lieu qui a toujours eu une importance particulière. Auparavant, un chemin de fer à crémaillère datant de 1892 assurait la liaison depuis le centre d’Aix-les-Bains jusqu’au sommet. Cela ouvrait les portes du luxueux “Grand Hôtel” sur le plateau, faisant du Mont Revard un lieu prisé pour les vues panoramiques et les activités climatiques.

La Société hôtelière et touristique du Réseau PLM, propriétaire du site depuis 1924, a décidé de moderniser cet accès pour développer l’offre touristique.

2- L’inauguration et les caractéristiques techniques

Le téléphérique du Mont Revard n’est entré en service commercial que vers la mi-décembre 1935, mais il est rapidement devenu le “téléphérique le plus puissant au monde”.

Cette réalisation audacieuse était dotée de caractéristiques impressionnantes pour l’époque : une portée de 1650 mètres sans pylône, des cabines spacieuses pouvant accueillir jusqu’à 40 passagers, une vitesse de ligne de 4,5 m/s et un débit de 300 personnes par heure.

3- Les gares du téléphérique

Les Mentens, sur la commune de Mouxy, étaient le point de départ du téléphérique du Mont Revard. La gare aval, au style moderniste Art Déco, était une œuvre architecturale imposante qui captivait les voyageurs.

Conçue par les architectes Charles et Laurent Pierron, elle abritait la station motrice et les contrepoids des câbles porteurs. Un véritable théâtre du voyage aérien, la gare de départ ajoutait une touche d’élégance à cette aventure unique.

4- La fin prématurée

cabine télépherique Mont Revard

Dans les années 1950, l’intérêt pour le téléphérique a commencé à décliner. Les difficultés économiques ont conduit à la suspension du service en 1967, bien que le syndicat intercommunal ait repris l’exploitation pour un temps.

Malheureusement, le téléphérique a été définitivement arrêté en avril 1969, principalement en raison de raisons économiques. L’ouverture d’une route accessible en voiture a concurrencé le téléphérique, rendant son exploitation accessoire.

Les cabines, suspendues un temps au câble, ont été descendues en 1977 et finalement ferraillées dans les années 1980.

5- Le legs culturel et architectural

Aujourd’hui, malgré sa fermeture, la gare amont, accolée au restaurant panoramique, continue de marquer le sommet du Mont Revard. Elle abrite notamment un restaurant et arbore un nouvel habillage en peinture blanche rehaussée du blason savoyard.

Ancienne gare telepherique Mont Revard

De même, la base de la gare amont du téléski PLM de 1936 est toujours présente, un rappel du passé.

Cependant, la gare aval du téléphérique, bien que toujours existante, est laissée à l’abandon, un témoignage silencieux de l’époque révolue.

Gare téléphérique Mont Revard abandon

Vidéo : images d’archives

Questions Fréquentes

  1. Quand le téléphérique du Mont Revard a-t-il ouvert au service commercial?
    Le téléphérique du Mont Revard a ouvert au service commercial vers la mi-décembre 1935.
  2. Quelles étaient les caractéristiques techniques exceptionnelles du téléphérique?
    Le téléphérique était impressionnant avec une portée de 1650 mètres sans pylône, des cabines pour 40 passagers, une vitesse de ligne de 4,5 m/s et un débit de 300 personnes par heure.
  3. Pourquoi le téléphérique du Mont Revard a-t-il été fermé?
    La fermeture du téléphérique en 1969 était principalement due à des raisons économiques, en raison de la concurrence de la route accessible en voiture.
  4. Existe-t-il des projets pour rétablir le téléphérique du Mont Revard?
    À ma connaissance, il n’y a pas de projets actuels pour rétablir le téléphérique. Son héritage demeure principalement culturel et architectural.
  5. Quel est l’impact culturel laissé par le téléphérique du Mont Revard à Aix-les-Bains?
    Le téléphérique a laissé un héritage architectural et culturel important, marquant l’identité de la région malgré sa fermeture prématurée.

Vidéo : vues du parcours du téléphérique depuis un drone, de nos jours

L’histoire du téléphérique du Mont Revard est une saga d’ingéniosité, de records et de souvenirs. Bien que son existence physique soit révolue, il demeure un symbole de l’audace technique des années 1930 et de l’impact qu’un projet ambitieux peut avoir sur une communauté.

Ce témoignage de l’histoire d’Aix-les-Bains continuera d’inspirer les générations futures, tout en rappelant l’importance de préserver notre patrimoine architectural et culturel.

4 Comments

  • archives 18 octobre 2023

    Le film est un film de la cinémathèque des pays de Savoie, il serait bien de citer la source et l’auteur :
    Réalisation :
    Gaston GRABIT
    Date : 1955 environ…
    Site d’origine
    https://www.letelepherique.org/le-catalogue-des-collections-revard-le-527-8524-0-2.html?ref=f1e28ed44512c0a19eb70d79224b85a5

    • Julien 18 octobre 2023

      Bonjour,

      Merci pour la précision 🙂
      Nous avons embarqué une vidéo déjà présente sur YouTube. Il faudrait en référer à la personne qui a publié cette vidéo sur YouTube.

      Bonne journée

  • Guy 18 octobre 2023

    Très intéressant rappel historique de ce téléphérique que j’ai connu en fonctionnent. Une page s’est tournée et l’aménagement du sommet est fort bien réussi.
    Cordialement
    Guy de Queribus

  • Minola Anne Marie 22 octobre 2023

    Anne-Marie
    L’abandon du téléphérique est un véritable scandale sans parler du précédent de la crémaillère.
    Alors que nos voisins suisses, et italiens , conservent et entretiennent, jalousement leur patrimoine alpin,
    tous les précédents ( je précise les précédents! ) maires aixois authentiques champions de l’ancien monde se .sont comportés en véritable fossoyeurs de notre patrimoine au mépris de la clairvoyance la plus élémentaire !!inutile de les citer : tous aussi bornés ( même si parmi eux il y avait un polytechnicien !!) et accrochés à la bagnole les uns que les autres!!
    La bagnole a tout prix !!! Et avant tout!!
    L’un d’eux le proclamait haut et fort sans doute très fier de ses convictions avant-gardistes !!!
    Avant lui !un autre nous avait même gratifié d’un ridicule circuit automobile qui s’est bien mal terminé. !!!
    Que de temps perdu!!
    Quel gaspillage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X